6 STATISTIQUES EMAILS À MAÎTRISER DÈS AUJOURD’HUI

Les statistiques à connaitre en emailing

Les KPI (Key Performance Indicator) sont des statistiques qui vous permettent de suivre les résultats de vos campagnes marketing. Mais qui dit campagne dit investissement et résultats. C’est là que les choses peuvent un peu se compliquer. Qu’est-ce qu’il faut regarder ? Qu’est-ce qui correspond vraiment à mes objectifs ?

Les KPI correspondent aux objectifs de votre campagne, c’est-à-dire aux actions que vous voulez que vos abonnés fassent. Définir des objectifs vous permettra de savoir quelles statistiques regarder en détails.

Dans le domaine de l’emailing, vous aurez un certain nombre de chiffres à votre disposition dans les éditeurs/logiciels. Avoir les chiffres ne représente que la première étape du processus, il faut les évaluer par la suite. Voici une petite liste des statistiques à maîtriser pour obtenir le meilleur de vos campagnes.

1) Le taux d’ouverture

Le taux d’ouverture correspond au nombre de personnes ayant ouvert votre campagne d’email. Pour l’obtenir, il faut faire un ratio entre les emails ouverts et le nombre de destinataires de votre campagne.

En général, il s’agit d’un taux calculé à partir d’ouvertures uniques, c’est-à-dire un taux correspondant au nombre de personnes ayant ouvert votre email au moins une fois. Pour avoir le taux qui correspond à toutes les ouvertures confondues (mails ouverts une seule fois et mails ouverts plusieurs fois), il faudra chercher le taux d’ouverture cumulé. Un bon taux d’ouverture dépend du secteur et du pays. Il sera différent si l’on est dans le B2B ou le B2C.

À retenir : le taux d’ouverture sert à connaître le nombre de destinataires qui ont lu votre email.

2) Le taux de clics

Pour savoir si vos abonnés ont cliqué sur un lien ou un CTA, le taux de clics est ce qu’il vous faut. Il vous donne une indication sur la réussite de votre campagne et sur l’intérêt des personnes pour votre contenu.

C’est un indicateur pertinent pour mesurer l’engagement et l’efficacité de vos call-to-action. Il est généralement idéal s’il est supérieur à 3 % mais celui-ci dépend du type de contenu envoyé.

À retenir : le taux de clics vous permet de savoir si votre contenu est intéressant pour vos lecteurs.

3) Le taux de bounces

Le taux de bounces vous indique si un message n’a pas pu être délivré à son destinataire. On distingue les hard bounces (erreur d’email ou adresse inexistante) des softs bounces (problème temporaire comme une boite email pleine). Ce taux ne doit pas excéder les 5 %. Pour vous assurer de rester loin de ce seuil, nettoyez votre base de données de façon régulière.

À retenir : le taux de bounces vous sert à savoir combien de personnes n’ont pas reçu votre email et si vous avez besoin de nettoyer votre liste.

4) Le taux de désinscription

Le taux de désabonnement correspond à un ratio entre le nombre de désinscriptions et le nombre d’emails envoyés. Si vous constatez que ce taux augmente, repérez les emails qui ont entraîné ce résultat afin d’optimiser vos contenus.

À retenir : le taux de désinscription vous indique combien de personnes se sont désinscrits de votre liste et ne portent pas d’intérêt à vos communications.

5) Le taux de conversion

Lorsque vous faites des campagnes, vous le faites pour obtenir un maximum de conversions. Votre taux de conversion vous permettra de savoir si votre email a transformé, c’est-à-dire s ‘il a permis à un contact de passer à une étape différente dans le tunnel de conversion. Il se mesure en faisant le rapport entre les personnes qui ont effectué l’action recherchée (par exemple, un achat) et le nombre de personnes qui ont reçu la campagne.

À retenir : le taux de conversion vous indique le nombre de personnes qui ont été transformé de prospects à clients lors de votre campagne.

6) Le ROI

Au-delà de la conversion, on retrouve aussi la notion de Retour sur Investissement ou ROI. Il s’évalue en faisant le rapport entre ce que vous avez investi dans une campagne et ce que vous avez gagné lors de la campagne concernée. C’est le ROI qui vous permet de calculer la rentabilité d’une campagne. Il vient en complément de la conversion.

Novembre 2018